Interview de Ana Carolina, Finaliste du concours jeunes designers “Bright Young Things Take Hackney”

02 October 2018
Entretien mené par Amy White, Vice President of Brand + Communications, Avery Dennison et Mactac Europe,
Soyez patient, ignorez les opposants, persévérez, continuez à apprendre et enfin vous deviendrez la personne qu’il faut pour assurer votre réussite.
Amy - pour nous permettre d’en savoir un peu plus sur vous - Qu'est-ce qui vous a incitée à participer au concours Mactac Bright Young things sur artsthread.com ?

Ana -
Mon amour pour les graffitis et les fresques murales. Je suis obsédée par les fresques murales, voilà pourquoi j’ai participé.
 
Amy - Pouvez-vous expliquer le contexte de votre conception originale ?

Ana - Ma conception originale concerne ce que vous devez emporter (ou ne pas emporter) pour un voyage avec sac à dos.
Les motifs de l’imprimé sont mes « indispensables » à emporter et les « indispensables » à emporter insolites de mon amie loufoque : un pistolet taser qui a la forme d’un iPhone 4 et un spray au poivre.
 
Amy - Comment avez-vous trouvé la première étape du concours - lorsque nous nous sommes tous réunis à Hackney ?

Ana - J'aime tout ce qui a trait aux fresques murales, alors c'était vraiment excitant d'apprendre comment poser un covering sur un bâtiment. Et d’essayer ma propre version du covering.

J'ai la chance de m’être fait de bons amis parmi les autres designers (finalistes) et nous avons décidé de collaborer sur d'autres projets. Ils sont vraiment talentueux et je crois en ce qu'ils font. J’éprouve un sentiment d’accomplissement de m'être fait des amis dans un environnement aussi compétitif.

Amy - Vous venez de lancer la première collection de votre toute nouvelle marque de mode West Carolina. Qu’avez-vous ressenti lors de la création de West Carolina le mois dernier ?

Ana -
Cette expérience a été à la fois très intense, stimulante et enrichissante.
Tout a été méticuleusement conçu - les étiquettes volantes, les étiquettes de vêtements, la vitrine, les vêtements, les tissus et l’environnement du magasin.
J'avais beaucoup à gérer, des tâches multiples et des décisions importantes à prendre. Il n'y a pas longtemps, je travaillais à temps partiel dans un domaine qui n’avait rien à voir, maintenant je gère une équipe de 5 personnes. De plus, je vivais en dehors de Londres, le studio est au sud-ouest, le magasin est à l'est, j’avais donc beaucoup de déplacements. Je suppose que mes compétences en matière de randonnée m’ont vraiment aidée. C’est comme vivre une vie nomade tout en créant une entreprise.
 

Amy - Nous avons aimé le fait que la grande révélation du concours et le lancement de votre boutique éphémère ont été organisés le même soir. Pouvez-vous décrire l'émotion que vous avez ressentie lors la soirée d'ouverture?

Ana - La soirée d'ouverture a été la concrétisation d’un rêve. J’ai pu voir le fruit de tous les efforts consentis. J'ai été replongée dans les souvenirs de mon parcours. Tout ce que j'ai traversé pour en arriver là, les efforts et toutes ces nuits blanches en valaient vraiment la peine. Le soutien d'Avery Dennison et de Mactac a été vraiment incroyable pour donner vie à ma vision.

 

Amy - Et maintenant quelles sont les prochaines étapes - Quelles sont vos aspirations pour la West Carolina ?

Ana - Les aspirations pour la West Carolina sont d’avoir une marque qui illumine le monde au travers de motifs et de couleurs audacieux. Que ce soit au travers de vêtements, de meubles ou d’œuvres d'art. L'idée est de créer une boutique en ligne, avec des clients dans le monde entier, et des boutiques éphémères occasionnelles. Je prévois également de continuer à collaborer avec d’autres artistes et d’en inciter d’autres à se lancer dans la concrétisation de leur rêve créatif. J'essaie de me dépasser avec West Carolina pour prouver aux gens qu'ils peuvent aussi le faire s'ils décident de le faire. À l'avenir, je proposerai un coaching et des ateliers aux personnes désireuses de changer de carrière ou de se lancer dans une entreprise créative.

 

Amy - Quels conseils donneriez-vous aux autres diplômés qui cherchent à lancer leur propre marque ?

Ana - Soyez courageux et foncez. Les conditions n’ont jamais été aussi favorables pour créer une marque, avec les avantages que nous offrent les médias sociaux. Vous pouvez sauter quelques étapes et toucher directement le consommateur sans avoir à être auditionné par l'industrie.

Cela dit, cela implique beaucoup de sacrifices. Vous devez d'abord savoir si vous êtes prêt à faire ce qu'il faut pour y arriver. Ce n'est certainement pas facile. Vous versez du sang, des larmes et de la sueur. Vous devez travailler tard le soir pendant que vos amis sont au pub, dire non aux beaux jours dans le parc et à beaucoup de choses amusantes et pratiques.

Si vous aimez ce que vous faites, c’est très gratifiant.

Le conseil que je donne est d'avoir un travail à temps partiel au début ou même un travail à temps plein et de créer votre marque sur le côté jusqu'à ce que vous puissiez l’exploiter à temps plein. Soyez patient, ignorez les opposants, persévérez, continuez à apprendre et enfin vous deviendrez la personne qu’il faut pour assurer votre réussite.